Legs, donations, assurance-vie

“Investissez dans l’avenir, devenez vous aussi un bâtisseur d’école : aidez la Fondation pour l’école !”

La jeunesse, c’est l’avenir. Mais notre monde est devenu terriblement exigeant et la jeunesse a plus que jamais besoin d’une éducation réussie : une solide instruction fondée sur des principes éducatifs sains, en accord avec ceux de la famille.

Cette éducation est donnée aujourd’hui par les écoles entièrement libres qui représentent un formidable espoir pour les familles, mais qui sont pauvres. Elles ont vraiment besoin de votre soutien.

Peut-être pourriez-vous continuer dans la durée votre engagement pour la jeunesse, en mobilisant votre patrimoine pour cette cause qui vous tient à cœur ?

Il y a différentes façons de procéder : legs, donations, donations temporaires d’usufruit, assurance-vie… Elles vous sont ici brièvement présentées. Sur simple demande, nous pouvons vous adresser en toute confidentialité et sans aucun engagement une brochure d’information détaillée.

  1. Legs
  2. Donations
  3. Donations Temporaires d’Usufruit
  4. Assurance-Vie
  5. Droits d’auteurs

  • Une équipe à votre écoute

    Transmettre une solide instruction à la jeunesse

    La Fondation peut vous donner de l’information et vous conseiller dans vos choix patrimoniaux.

    Vous pouvez demander une brochure d’information complète sur « les legs, donations, donations temporaires d’usufruit, assurance-vie, création de fondation abritée »

    • par écrit à : Fondation pour l’école, Service donateurs, 25, rue Sainte-Isaure, 75018 Paris
    • par téléphone au 01 42 62 76 94
    • par ce formulaire de contact

    Vous pouvez aussi nous demander d’organiser pour vous un rendez-vous personnel et confidentiel avec notre avocat fiscaliste.

    INFORMATION IMPORTANTE RELATIVE A LA PROTECTION DE VOS HÉRITIERS

    Quelle que soit votre décision (donation, legs…), dans tous les cas, vous ne risquez pas de porter atteinte aux droits de vos enfants, petits-enfants et héritiers, car la loi les protège en définissant la « réserve héréditaire », c’est-à-dire la fraction de votre patrimoine qui leur est réservée de plein droit.

    Elle correspond à la moitié de la succession s’il y a un enfant, deux tiers s’ils sont deux, trois quarts s’ils sont trois ou plus. Si, par inadvertance, les legs — tels qu’organisés dans le ou les testaments — portent atteinte à la réserve, le notaire réduira automatiquement les legs pour rétablir la réserve.

    Au-delà de ces considérations légales, un acte notarié bien rédigé permet de sécuriser à la fois votre patrimoine et vos intérêts familiaux (enfants, petits-enfants, conjoint survivant…).

    Pour toute information, nous sommes à votre disposition au 01 42 62 76 94.

Facebook

Twitter

Youtube