Actualités

La Fondation dans le magazine L’Incorrect

DIANE ROY : « ON NE LEUR A PAS REFUSÉ LE BAC, ON LEUR A REFUSÉ LE FAIT MÊME D’EXAMINER LEUR DOSSIER. »

Trois lycées hors contrat de l’académie de Rennes ont été victimes d’une « erreur administrative », le jour même des résultats du Baccalauréat, le refus du contrôle continu des élèves. Diane Roy de la Fondation pour l’école décrypte la situation.

Dans quel contexte de relation entre l’État et le hors contrat, ce refus est-il arrivé ?

Au départ il y a eu une petite friction entre l’État et le hors contrat sur les annonces du Baccalauréat en contrôle continu. Pour les livrets de notes, les lycées hors contrat n’utilisent pas le même logiciel que les établissements sous contrat et publics. Au départ, il s’agissait d’une question purement informatique. L’académie de Rennes a informés ces trois lycées que leurs élèves ne passeraient le Bac qu’en septembre, en même temps que les rattrapages. Ce qui à nos yeux était absolument anormal.

Ces trois établissements ont envoyé un livret scolaire pour que leurs élèves puissent passer le Bac en contrôle continu. Or l’académie de Rennes, le jour même de l’annonce des résultats, a refusé ce livret alors qu’il a été fait partout de la même façon et a été accepté par toutes les autres académies. À noter que l’un des trois lycées fait partie d’un réseau d’écoles ayant toutes le même livret, et que toutes ont vu leurs dossiers examinés par les jurys du contrôle continu.

L’un des lycées a dû verser une pièce complémentaire, supplémentaire même, qui n’a été demandée par aucune autre académie.

On ne leur a pas refusé le Bac, on leur a refusé le fait même d’examiner leur dossier.  C’est cela qui pour nous était très choquant. Ayant de très bonnes relations avec la DGESCO, nous les avons contactés par rapport à ce problème pratiquement administratif. Ils s’en sont saisis immédiatement, et ont contacté l’académie de Rennes. Nous avons travaillé ensemble afin de déterminer les pièces complémentaires à apporter aux dossiers.  L’un des lycées a dû verser une pièce complémentaire, supplémentaire même, qui n’a été demandée par aucune autre académie. Finalement les dossiers ont été examinés et déclarés « recevables ». Les élèves ont ainsi obtenu leur Bac comme tous ceux qui le passaient en contrôle continu cette année en France.

Mais depuis notre communiqué de presse, trois autres établissements, un de l’académie de Montpellier et deux de l’académie de Nice, nous ont appelés à la rescousse pour le même problème. Leur situation n’a pas encore été résolue car nous venons tout juste d’être mis au courant.

Selon vous, ce refus de l’académie était-il une simple erreur, ou était-ce pour nuire au hors contrat ?

Très honnêtement, je sais que des voix s’élèvent pour dire que c’est l’enseignement catholique qui est visé, mais je ne m’aventurerai pas sur ce terrain-là. Il y a manifestement une sensibilité au sein de l’académie de Rennes, plus qu’ailleurs, concernant les établissements hors contrat. Néanmoins il faut bien reconnaître que 48h après, le problème était réglé.

D’une manière générale quel est le degré de réussite des élèves hors contrat au Baccalauréat ?

Je n’ai pas encore l’ensemble des résultats, mais d’une manière générale ces établissements ont d’excellents résultats. Concernant les trois lycées de notre communiqué de presse : sur les 41 élèves, 37 ont obtenu une mention.

À noter qu’une autre académie semble opérer le même refus. Il s’agit d’une classe de 30 élèves, avec pour tous le même dossier. Pour 15 d’entre eux le dossier a été déclaré « recevable », et « non-recevable » pour les 15 autres. Nous sommes stupéfaits. Parmi les élèves dont le dossier a été refusé, l’un est pris à HEC, un autre dans une université américaine, un autre à l’ESSEC, un autre à Sciences Po. Nous pensons que le problème vient d’un inspecteur, mais nous n’en sommes pas certains. Nous essayons actuellement d’éclaircir la situation.

 

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *