27 mai 2024

Le témoignage de deux étudiantes de Formation initiale

Dans un contexte où la qualité de l’éducation est cruciale pour l’avenir de notre société, le choix de la formation des enseignants revêt une importance capitale. L’ILFM – Institut Libre de Formation de la Fondation pour l’école – se distingue par son approche unique et son engagement envers l’excellence pédagogique. À travers les témoignages de deux étudiantes, découvrez les raisons pour lesquelles choisir l’ILFM est un gage de qualité pour devenir un bon professeur, et pourquoi il faut soutenir leur formation !

 

 Choisir l’ILFM pour devenir un bon professeur

 

Claire :

“J’ai choisi l’ILFM après une licence de philosophie, et j’ai été séduite par l’équilibre entre les sessions de cours et les temps de stages qui débutent dès la première année, à l’inverse d’autres formations. C’est un parcours de formation exigeant ! En complément de la formation pratique, nous travaillons en profondeur l’ensemble des matières fondamentales : l’histoire, la géographie, les mathématiques, le français. C’était important pour moi de prendre le temps de revoir et d’approfondir les notions essentielles à transmettre en primaire, d’autant plus après trois ans de philosophie, car rappelons-le, nous venons tous de formations différentes.”

Isaure :

“J’ai choisi l’ILFM autant pour la qualité de la formation elle-même que pour les débouchés qu’elle proposait.

Pour la formation en elle-même, c’est vraiment, comme l’a dit Claire, l’exigence, la qualité, le fait que le programme soit construit avec une attention égale portée à la formation académique et la formation pratique. C’est une formation large et complète sur la durée, qui nous offre par ailleurs beaucoup d’autonomie, notamment face aux classes qui nous sont confiées.

Pour les débouchés, ce qui me tente le plus c’est tout de même les écoles libres hors contrat. J’apprécie leur respect de la liberté pédagogique, le choix des manuels, les petits effectifs et tout ce qui est propre aux établissements indépendants. Grâce à ma formation à l’ILFM, j’ai la possibilité de travailler dans un grand nombre d’écoles.”

 

La formation spécifique de l’ILFM pour devenir un bon professeur

 

Claire :

“Je trouve qu’on insiste beaucoup pendant nos cours sur le sens que l’on donne à notre pratique. Cela nous permet de comprendre les choses en profondeur, d’acquérir les savoirs durablement et de les transmettre ainsi de façon qualitative, et non mécanique.

La formation délivrée par L’ILFM nous ouvre aussi à d’autres pédagogies dites “alternatives”. Cette ouverture d’esprit nous permet de voir différentes manières de faire, il n’y a pas forcément une méthode à suivre à tout prix. Nous avons étudié la pédagogie Montessori, très connue en France, mais aussi d’autres méthodes moins connues, comme la pédagogie Jean-qui-rit pour la lecture … Ces différentes approches enrichissent notre manière d’apprendre et de transmettre.”

Isaure :

“Je pense que la richesse de cette formation c’est que nous étudions beaucoup de pédagogies, mais que nous les expérimentons aussi en pratique, sur le terrain. Nous nous rendons dans différentes écoles, dans différentes régions de France et nous ne restons pas cantonnés à un lieu de stage qui serait dans l’académie dont nous dépendons. Nous nous confrontons à différents systèmes éducatifs en zone rurale, dans les banlieues, en centre ville, en milieux favorisés, etc.

Je pense que cela nous permet de nous mesurer à différents schémas éducatifs à l’échelle nationale, de comprendre les différents enjeux de chacun d’eux, et d’adapter nos pratiques. Ce bagage solide sera une force face aux difficultés que nous pourrons rencontrer.”

 

La vocation de professeur via l’ILFM : motivation et engagement

 

Claire :

“Le choix ne s’est pas fait immédiatement. J‘ai souhaité obtenir une licence de philosophie, parce que je me posais des questions sur moi-même. Même si j’y songeais déjà, je ne voulais pas me spécialiser immédiatement dans l’éducation des enfants, puis j’ai choisi d’être professeur, et plus particulièrement maîtresse d’école, parce que la transmission me tenait à cœur et je voulais exercer un métier dans lequel je serais au contact des familles, des enfants, de la personne humaine. Quelle joie de pouvoir amener des enfants à s’émerveiller, à comprendre le monde dans lequel ils vivent, pourquoi ils apprennent à lire, à écrire, à compter! Tout cela leur donne les moyens de construire le monde de demain. J’ai senti que ma place était face à une classe, que ce métier avait du sens.”

Isaure :

“J’ai toujours eu le projet d’être professeur, dans le primaire ou le secondaire

Cette envie débordante de transmettre m’a tournée vers un métier de transmission. J’aime travailler avec les enfants.

Pour moi, l’école, c’est un projet de très grande ampleur. Si on n’a pas de bons professeurs dans les écoles, l’édifice éducatif s’écroule, et le monde de demain avec. Pour moi, l’école est la source de tout, en complémentarité avec l’éducation des familles. C’est vraiment une chance de participer à la construction de ce grand édifice éducatif.”

 

L’urgence de soutenir la formation de l’ILFM

 

Claire :

“Je trouve que la formation de l’ILFM mérite de pouvoir être aidée financièrement parce qu’elle dispense de nombreux enseignements  de qualité.

Les intervenants sont toujours choisis minutieusement et nous dispensent une  excellente formation.

La qualité du travail théorique effectué en amont lors de notre formation théorique nous permet de mettre en place les bons outils face aux classes qui nous sont confiées lorsque nous prenons en charge une classe sur nos périodes de stage. L’organisation est faite de telle sorte à ce que nous puissions être préparés aux réalités du terrain, cela nous permet de bien connaître notre métier, de l’aimer et de le faire aimer.”

Isaure

“L’école est la base de la société. Si nous ne recevons pas un enseignement solide dès l’enfance, nous ne serons pas de bons étudiants à l’université ou plus tard. Nous arriverons en entreprise ou dans notre milieu professionnel avec des lacunes, un manque. Recevoir un enseignement solide et cohérent dès l’enfance nous permettra de devenir de bons étudiants et d’intégrer le monde du travail dans les meilleures conditions. Nous serons alors une force pour les personnes autour de nous.”

 

En soutenant la formation des enseignants proposée par l’ILFM, les entreprises investissent pour l’avenir de notre société en proposant un enseignement de qualité pour les générations à venir. L’ILFM est un acteur clé dans la formation de professionnels de l’éducation engagés, compétents et passionnés, prêts à relever les défis de l’éducation d’aujourd’hui et de demain.

Le témoignage de Françoise Le Bertre, responsable de la Formation initiale

Reverser sa taxe d’apprentissage à l’ILFM

Soutenir la formation de professeurs qualifiés en faisant un don à la Fondation pour l’école

 

Partager sur :

Facebook
Twitter
Pinterest
WhatsApp