Afficher le numéro

Actualités

Troubles de l’apprentissage

Quel système scolaire pour les enfants atteints de troubles de l’apprentissage ?

Par troubles de l’apprentissage, on regroupe notamment les DYS (dyslexie, dyspraxie, dyscalculie, dysorthographie, dysphasie), les TDA/H (troubles déficitaires de l’attention avec ou sans hyperactivité), ainsi que la phobie scolaire.

Les enfants atteints de troubles de l’apprentissage se trouvent souvent en difficulté scolaire dans les écoles du système traditionnel, à cause d’un rythme et de méthodes non adaptés. Pour les aider à retrouver confiance en eux et pour qu’ils puissent progresser à leur rythme, les écoles alternatives leur offrent un accueil spécifique afin de prendre en compte leurs particularités.

Constats et conséquences des lacunes du système scolaire traditionnel

Les résultats sont frappants et les troubles de l’apprentissage touchent plus d’élèves qu’on ne pourrait l’imaginer :

  • 6 à 8 % d’enfants sont atteints de DYS par classe d’âge en France, soit 2 élèves par classe en moyenne
  • 3,5 à 5,6 % des enfants scolarisés souffrent de TDA/H, soit 2 élèves par classe
  • 3 à 5 % d’enfants scolarisés souffrent de phobie scolaire ou de refus scolaire anxieux, soit 1 élève pour 2 classes

Ces élèves souffrent de voir leurs efforts plus difficilement récompensés. Découragés face à un système scolaire inadapté et une méthode d’apprentissage qui ne leur correspond pas, ils endurent angoisses, fatigue et souffrance psychologique, pouvant mener au décrochage scolaire.

De plus, les troubles de l’apprentissage sont souvent abordés négativement par les familles, les enseignants et les élèves eux-mêmes. On se focalise sur les difficultés d’apprentissage de l’enfant, plutôt que sur ses forces et capacités.

Pour répondre à ces problématiques, l’Éducation nationale propose des dispositifs pour accompagner les enfants touchés par ces difficultés scolaires. Mais le Plan d’Accompagnement Personnalisé (PAP), et les stages de réussite et de remise à niveau demeurent des mesures insuffisantes.

Les modes d’instruction ont donc besoin d’être plus inclusifs pour les élèves touchés par des troubles de l’apprentissage.

La nécessité d’un accompagnement spécifique

Les difficultés auxquelles doivent faire face ces enfants leur demandent de fournir plus d’efforts, d’attention, de concentration et provoquent donc plus de fatigue. Pour cette raison, ils ont besoin d’un rythme adapté.

Pour apprendre à leur rythme, ces enfants apprécient une adaptation et des dispositifs adéquats : outils scolaires, ordinateurs, supports visuels, objets de manipulation, etc. En leur accordant par ailleurs le temps nécessaire, ils se sentent accompagnés, rassurés et valorisés.

N’oublions pas que ces enfants ont aussi des capacités plus développées que d’autres. Par exemple, les enfants atteints de TDA/H ont en général des capacités physiques plus évoluées, un esprit créatif et rapide et une sensibilité exceptionnelle. Pour les aider à développer leur potentiel, ils ont également besoin d’un accompagnement spécifique.

L’objectif pour ces enfants est donc de retrouver confiance en l’école et le goût de l’apprentissage.

Les écoles alternatives : des structures plus adaptées

Les écoles alternatives et indépendantes représentent une solution de choix pour les élèves atteints de troubles de l’apprentissage. Grâce à des classes à petits effectifs et des aménagements matériels et pédagogiques, les encadrants peuvent s’adapter au rythme de chaque enfant. La variété des pédagogies et l’attention particulière portée aux fondamentaux – lire, écrire, compter – leur permettent de progresser et de combler leurs lacunes.

Ces écoles représentent un véritable refuge pour les élèves atteints de troubles de l’apprentissage, de handicaps ou victimes d’un parcours phobique ou de harcèlement. Les encadrants, en étroite relation avec les parents des élèves, les aident à retrouver confiance et estime de soi.

Reconnue d’utilité publique, la Fondation pour l’école œuvre au développement de ces structures.

Soutenez les écoles indépendantes !

Partager cette article

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *