Afficher le numéro

Actualités

La langue française à l’honneur avec les lauréats du 3e Grand Prix de langue et de culture françaises de la Fondation pour l’école

Le mercredi 20 juin 2012, dans les salons d’honneur de la mairie du XVIe arrondissement de Paris, la Fondation pour l’école a remis son troisième Grand Prix de langue et de culture françaises, en présence d’un public nombreux. Ce concours, ouvert à tous les élèves de CM2 et de 4e, quel que soit leur établissement d’origine, est destiné à encourager et récompenser les jeunes « amoureux de la langue française et habités par le bonheur d’écrire ».

Plus de 1500 élèves, venus d’horizons très différents (école à la maison, école publique, enseignement sous contrat, enseignement libre ou encore enseignement par correspondance) ont répondu à des questions de grammaire et de culture et ont composé des rédactions sur des sujets propres à chaque tranche d’âge. Théophile Gautier et deux tableaux célèbres (La Joconde et « Paul en Arlequin » de Picasso) ont inspiré les sujets sur lesquels les participants ont composé en mobilisant au mieux toutes leurs compétences grammaticales et stylistiques. Les trente lauréats ont été récompensés pour leur amour et leur habileté à manier la langue française.

L’implication du Grand Jury a été particulièrement appréciée, telle l’exhortation sur la langue française qu’a prononcée François-Xavier Bellamy, professeur agrégé de philosophie, à l’attention des lauréats (voir ci-dessous), ou encore les nouvelles originales composées par les écrivains Sophie Humann et Catherine Hermary-Vieille.

M Jean-Luc Jeener, membre du Grand Jury, auteur, metteur en scène, acteur et critique de théâtre, met en scène le texte écrit par Madame Catherine Hermary-Vieille, écrivain, elle aussi membre du Grand Jury, sur le sujet de rédaction proposé aux élèves de 4e. Il s’agissait de continuer un extrait du Capitaine Fracasse de Théophile Gautier et d’imaginer le déroulement d’un dîner improvisé par des comédiens itinérants dans le morne château du baron de Sigognac.

« – Si Monseigneur veut bien se donner la peine de passer à table !
Chapeau à la main, le Pédant s’inclina profondément.
– Le souper est servi. »


Jean-Luc Jeener par liberte-scolaire

Le haut niveau des candidats a été salué par un jury enthousiaste. En CM2, l’école catholique sous contrat Saint-François d’Eylau a particulièrement brillé – mais le premier prix est revenu à une élève scolarisée à la maison, et le deuxième prix à un élève d’une école publique de l’Allier. En 4e, ce sont les collégiens de Saint Dominique (Le Pecq, Yvelines) et de l’Institution Saint Pie X (Saint-Cloud, Hauts de Seine), deux écoles libres, qui se sont le plus distingués.

Tanguy, lauréat de CM2 du Grand Prix, et Erwan sont tous deux élèves de l’école publique de Durdat-Larequille, dans l’Allier. Ils expliquent comment leur maître, M Capacarrère, les a motivés pour participer au Grand Prix de langue et de culture françaises avant que Tanguy ait l’honneur de faire une lecture publique de sa rédaction.


Tanguy, lauréat du Grand Prix de langue et… par liberte-scolaire

Les 30 lauréats récompensés ont reçu de nombreux prix parmi lesquels un voyage dans une grande capitale européenne, des nuitées dans des châteaux français, des entrées dans des parcs à thème et de nombreux livres… La Fondation pour l’école exprime sa gratitude aux généreux mécènes de la troisième édition de son Grand Prix de langue et de culture françaises.

Partager cette article