Actualités

Baccalauréat 2021 : la Fondation pour l’école revoit le Ministère le 16 mars 2021

Baccalauréat 2021 : la Fondation pour l’école revoit le Ministère la semaine prochaine.

Dans le cadre de son action en faveur de l’égalité de tous les élèves devant l’examen national du Baccalauréat 2021, la Fondation pour l’école sera reçue par le Ministère de l’Éducation nationale, sur la proposition de ce dernier, mardi 16 mars 2021.

Compte tenu de la situation sanitaire actuelle, le Ministère de l’Éducation a en effet annoncé un aménagement des épreuves du Baccalauréat 2021 pour tous les lycéens, exception faite des élèves scolarisés dans les lycées indépendants. 

Des textes règlementaires (décrets et arrêtés) sont récemment venus alléger considérablement le baccalauréat des élèves du public et du privé sous contrat qui vont passer l’essentiel de leur baccalauréat 2021 (82 %) sur la base de leurs notes de bulletins scolaires.

Dans le même temps, les élèves du privé hors-contrat, eux, restent soumis à un concentré d’épreuves (85% !) qu’ils devront passer en fin d’année scolaire pour obtenir leur baccalauréat.

La Fondation pour l’école s’était aussitôt émue auprès du Ministère de ce traitement doublement inégalitaire : 

  1. Du point de vue sanitaire d’une part, cette mesure laissant injustement exposés à la Covid-19 les élèves des lycées indépendants, quand leurs homologues des lycées publics et privés sous contrat s’en trouveront protégés.
    C’est là un grave manquement de l’État à son devoir de protection de tous les citoyens, sans distinction, devant cette pandémie mondiale.
    .
  2. Du point de vue académique d’autre part, ces aménagements créant d’importants préjudices aux élèves des lycées indépendants.
    Ainsi, quand ces derniers auront 9 épreuves à préparer pour leur Bac 2021, leurs homologues des lycées publics et sous contrat n’en auront que 2 ; par ailleurs, l’anonymat des élèves des lycées indépendants ne sera pas préservé, les correcteurs connaissant de facto l’origine de toutes leurs copies.
    C’est là une autre grave entorse à la notion d’examen national, dont l’objectif est justement de s’interdire tout traitement de faveur et toute discrimination, dans un souci d’égalité des chances.

Après réflexion et consultation de nos différents experts et interlocuteurs, l’exercice d’une action judiciaire engagée par la Fondation ne nous paraît ni envisageable, ni souhaitable à ce stade.

En n’ayant d’autre souci que le sort des élèves des établissements indépendants, la Fondation pour l’école fait du dialogue constructif avec les services du Ministère sa priorité. 

La Fondation rappellera donc le 16 mars prochain ses objections et ses propositions concrètes pour le Baccalauréat 2021 des élèves dits du “hors contrat”. 

Seul le bénéfice du contrôle continu pour ces élèves, solution déjà expérimentée avec succès lors du Baccalauréat 2020 dans un contexte pandémique similaire, permettrait à l’État de remplir pleinement son rôle : garantir une égalité de traitement de tous les candidats au Bac, tant du point de vue académique que sanitaire. 

En parallèle, la Fondation pour l’école continuera à porter ce débat à l’attention du plus grand nombre, comme elle l’a fait ici, ici et . Pour être tenu(e) informé(e) des suites de nos actions, remplissez le formulaire ci-dessous.

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *