Afficher le numéro

Actualités

Quatre conférences sur l’enseignement

La Fondation pour l’école et l’Institut Libre de Formation des Maîtres vous proposent un cycle de quatre conférences sur l’enseignement.

Qu’est-ce qu’enseigner veut dire, pourquoi faut-il transmettre ?, par François-Xavier Bellamy, professeur agrégé de philosophie, maire-adjoint de Versailles chargé de la jeunesse et de l’enseignement supérieur.
Dimanche 18 septembre 2011 (15 h 30 – 17 h)

Enseigner dans l’Antiquité, par Virginie Subias, professeur agrégé de lettres classiques, professeur en classes préparatoires.
Samedi 15 octobre 2011 (18 h – 19 h 30)

 

L’âge d’or de l’instruction publique, par Marc Le Bris, instituteur et écrivain, auteur de Et vos enfants ne sauront pas lire… ni compter ! (Stock).
Samedi 3 décembre 2011 (17 h 30 – 19 h)

 

Madeleine Daniélou, éducatrice et fondatrice d’école, par Manuela Rousselot, directrice du Centre Madeleine Daniélou, collège-lycée privé de 1 300 élèves à Rueil-Malmaison.
Samedi 10 mars 2012 (17 h 30 – 19 h)

Les conférences ont lieu au 115-117 rue Notre-Dame-des-Champs Paris VIe sur inscription préalable à [email protected] ou 01 42 62 76 94.
L’entrée est alors gratuite.

Enseigner, mais encore ? La définition même de l’enseignement est plus que jamais un sujet de discorde. Qui sait encore, aujourd’hui, mettre en application la formule désormais consensuelle de Montaigne : « Mieux vaut une tête bien faite que bien pleine. » ?

De nombreux pédagogues, encouragés par le relativisme actuel, affirment avec assurance que l’école doit « apprendre à apprendre » et ne pas trop se préoccuper des connaissances effectivement acquises par les enfants lors de leur scolarité. A rebours, de plus en plus forte est la voix de ceux qui exigent que l’école redevienne fidèle à sa mission de transmission des connaissances.

Qu’en est-il vraiment à l’heure où toute connaissance semble à la portée d’un simple clic mais où, paradoxalement, de plus en plus d’enfants et de jeunes semblent incapables d’organiser, d’assimiler et de s’approprier ces connaissances ?

En retraçant l’évolution des conceptions philosophiques de l’enseignement mais aussi en s’arrêtant sur différents modèles éducatifs au succès incontesté, nous chercherons ensemble à définir ce qu’est enseigner, au-delà des idées reçues et des clivages idéologiques imposés.

Partager cette article