Afficher le numéro

Actualités

Pédagogies alternatives Montessori et Freinet

Montessori et Freinet : quelles sont ces pédagogies alternatives ?

Dans le système éducatif classique, trop d’enfants souffrent du manque de prise en compte individuelle. Pour pallier cette lacune en respectant le rythme de l’enfant et en le rendant acteur de son développement, plusieurs pédagogies alternatives se sont développées. Parmi elles, les méthodes Montessori et Freinet figurent en bonne place. Encourageant l’autonomie et l’activité des enfants, ces deux pédagogies respectent leur rythme d’apprentissage et favorisent ainsi leur confiance en eux et leur développement.

Qu’est-ce que la méthode Montessori ?

Largement répandue dans le monde, cette pédagogie innovante, développée par Maria Montessori, pédagogue italienne du début du XXème siècle, consiste à apporter à chaque enfant un enseignement individualisé, propre à son rythme et ses besoins spécifiques. Pour cultiver son envie d’apprendre, l’enfant se voit proposer de multiples activités et du matériel adapté, destinés à l’aider dans son développement. En évoluant dans un environnement adapté, et accompagné par un éducateur qui le stimule, il a plus de concentration et se construit de manière autonome. Il apprend ainsi par lui-même.

Les écoles indépendantes, qui ont la liberté pédagogique nécessaire pour le faire, sont extrêmement nombreuses à utiliser la pédagogie Montessori et à y former leurs éducateurs. En France, plus d’1 école indépendante sur 5 l’applique et le succès de la méthode de Maria Montessori ne faiblit pas.

Elle est aujourd’hui beaucoup pratiquée sur les niveaux maternelles et primaires. Mais convaincues du succès de cette méthode, de plus en plus d’écoles indépendantes se lancent dans l’aventure du secondaire (malgré les difficultés liées au matériel nécessaire et à la formation des éducateurs). 

Comment définir la pédagogie Freinet ?

La méthode Freinet, mise au point par l’enseignant Célestin Freinet au début du XXème siècle également, se base essentiellement sur l’expérimentation par l’enfant. Au sein d’une école qui applique cette pédagogie, chaque enfant élabore lui-même son plan d’apprentissage, le travail étant considéré comme naturel : leçons, organisation de la classe et de l’école. Ainsi, il développe plus d’autonomie et apprend à chercher et inventer par lui-même. Il se nourrit de ses expériences, qui sont le moteur de son apprentissage.

Plus impliqués dans leur apprentissage que dans le système classique, les enfants participent notamment à des classes ateliers, des classes promenades et des conférences ou exposés. Pour les aider à développer leur créativité artistique, ils tiennent aussi un journal scolaire, font du théâtre ou de la danse. Enfin, la coopération et le travail en groupe tiennent une place très importante chez Freinet.

Contrairement à Montessori, la méthode Freinet provient de l’école publique et est reconnue par l’Éducation nationale. Elle est aussi diffusée dans de nombreuses écoles indépendantes.

Le développement des Forest Schools : la pédagogie dans et par la nature

Moins répandue et beaucoup plus récente, une autre méthode se diffuse maintenant dans le système éducatif classique : Forest School, ou l’école de la nature. Grâce à des cours et des activités en extérieur, les enseignants aident les enfants à se reconnecter à la nature, et à expérimenter par eux-mêmes pour développer leur créativité.

Plus développée dans d’autres pays européens, l’intérêt est grandissant en France et les inscriptions sont plus nombreuses à chaque rentrée. En effet, les mentalités changent, notamment à la suite des épisodes de confinement.

 

Soutenez les écoles indépendantes !

 

 

 

 

 

 

Partager cette article

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *