Communication

Même si vous êtes accaparé par les formalités d’ouverture ou par la finalisation de votre projet pédagogique, vous ne pouvez pas faire l’impasse sur la communication.

Il est primordial de communiquer sur votre projet d’école non seulement pour vous faire connaître auprès des familles que vous souhaitez faire venir mais aussi pour vous faire connaître de tous les acteurs de la commune : mairie, associations, commerçants, autres écoles, etc.

Communiquer vous permettra également d’attirer des professeurs et de convaincre des personnes de vous soutenir financièrement.

N’hésitez pas à rassurer en priorité et au préalable, en expliquant que les écoles indépendantes sont créées non contre qui que ce soit mais pour développer un projet positif (pédagogique, éducatif, spirituel, …) porté par des personnes désireuses de s’engager pour les enfants.

La création d’écoles par la société civile est un phénomène naturel et normal pour un pays libre, et un droit garanti par la Constitution. Les écoles indépendantes procèdent de l’idée que notre pays a besoin d’une offre scolaire plus diversifiée qu’elle ne l’est aujourd’hui et que la société civile a beaucoup à apporter. Faites passer le message. Vous en serez d’autant plus crédible lorsque vous parlerez de votre propre projet.

Il est impératif en effet de faire ensuite la promotion de votre école pour attirer des élèves mais aussi pour nouer de bonnes relations avec les autres établissements scolaires et acteurs de votre ville. N’oubliez pas d’ailleurs d’aller présenter votre projet à la Mairie et aux directeurs d’établissements existants, surtout ceux qui seront susceptibles de recueillir vos élèves lorsqu’ils quitteront votre école.

N’hésitez pas à utiliser et solliciter tous les réseaux (associatifs notamment) qui gravitent autour de vous et de votre futur établissement.

1. Faire des réunions d’information

Faites des réunions d’information chez vous, chez vos premiers parents d’élèves préinscrits, dans vos locaux si vous les avez déjà.

L’expérience des fondateurs d’école montre que les réunions d’informations faites avant l’ouverture de l’école ont été décisives dans le choix des parents d’inscrire leur enfant dans l’école. Si le directeur ou les professeurs principaux sont expérimentés et connus, le recrutement en sera grandement facilité. S’ils sont bons communicants ou doués d’un leadership fort, la tâche s’en trouvera simplifiée. Mais ils peuvent aussi très bien réussir sans ces qualités, pour peu qu’ils préparent bien leur réunion.

Pour réussir ces réunions, les organisateurs doivent avoir les idées bien claires sur ce que sera l’école. La charte de l’école sera présentée.

Anticipez toutes les questions que pourraient vous poser les familles. Ne pas avoir réfléchi et ne pas avoir la réponse à des questions qui leur paraîtraient primordiales peut avoir un effet désastreux. N’hésitez pas à vous entraîner avec un groupe d’amis au préalable.

2. Utiliser les canaux de communication

En plus de ces réunions, voici les canaux de communication que vous pouvez utiliser. Les deux premiers nous paraissent incontournables :

– Un site internet : c’est votre vitrine permanente. Il faut apporter tout son soin à son contenu et à sa présentation. Il faudra aussi le faire vivre, apporter un peu de nouveau fréquemment. Vous y présenterez votre école, votre charte, votre projet pédagogique, vos enseignants, vos tarifs, etc. Si vous en êtes le directeur, nous vous conseillons d’ y apparaître avec votre photo (même si vous n’êtes pas un Top Model). Il est important que vous ne donniez pas l’impression que cette école se monte incognito, ou comme une bureaucratie sans âme. Parlez de vous, de vos références, de votre engagement, de votre équipe de créateurs. Donnez une âme à votre école.

– Les réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter) sont également incontournables pour toute stratégie de communication qui se respecte ! Faites relayer vos tweets, il faut toucher le plus de monde possible. Là aussi, faites vivre votre profil et votre compte.

Cherchez également à intervenir dans les médias qui touchent vos « parents cible » (radio, journaux locaux). Créez pour cela des micro-événements (les étapes de votre projet de création, une journée portes ouvertes, un partenariat avec le club hippique local, une interview du prof de judo qui va venir initier les enfants, etc.).

Proposez aux journalistes locaux et régionaux qui sont souvent à l’affût de nouveautés un entretien et, si possible, une visite de votre future école.

3. Connaître la réglementation

Attention, il faut être vigilant en matière de publicité à 2 titres :

– D’une part, le code de l’éducation impose une procédure de dépôt préalable de votre projet de publicité auprès du recteur. Ce dépôt est obligatoire pour tout type de publicité et vous devez attendre 15 jours à compter du dépôt avant de mettre en œuvre votre publicité. Par ailleurs, ce dépôt ne peut intervenir qu’à l’expiration du délai de 3 mois dont disposent les autorités compétentes pour faire opposition à la déclaration de leur ouverture déposée au rectorat.

– D’autre part, si vous êtes en association, vous devez savoir ou garder en tête que l’usage de la publicité peut entraîner des incidences fiscales. La publicité est en effet l’un des critères d’analyse du caractère lucratif ou non d’une association.

En principe, les flyers/tracts, qui doivent comporter des mentions légales obligatoires (comme par exemple la mention « à ne pas jeter sur la voie publique»), peuvent être distribués en main propre à des personnes physiques (tractage sur le marché local, par exemple) sans déclaration ou autorisation préalable (hormis bien entendu la procédure spécifique de dépôt préalable auprès du recteur).

Il est cependant toujours préférable de vous assurer auprès de la mairie et/ou de la préfecture de votre ville, qu’aucun arrêté concernant cette pratique n’est intervenu. En effet, certains lieux de distribution peuvent parfois être interdits.Pour les affiches, la municipalité autorise et doit prévoir en principe des emplacements pour les affichages associatifs. Ces espaces se trouvent habituellement dans un lieu public (en extérieur ou intérieur), sur un mur, un panneau, une colonne. L’affichage sans autorisation (feux et panneaux de circulation routière, arbres, monuments, etc.) est illégal (articles L 581-4 et suivants et L 581-26 et suivants du Code de l’environnement).  L’affichage sur les vitrines des commerces est soumis, quant à lui,  à autorisation du propriétaire.

Enfin, tout démarchage de personnes à leur domicile ou sur leur lieu de travail est interdit de la part d’un établissement d’enseignement.Si vous êtes en association, nous vous conseillons de lire les développements sur la publicité qui se trouvent derrière ces trois liens :

Enfin, en cliquant ICI, vous aurez accès aux articles du code de l’éducation sur la publicité et le démarchage.

Facebook

Twitter

Youtube