Actualités

Licenciement de la Directrice générale.

Mandaté par le Conseil d’administration de la Fondation pour l’école, son Président a, en plein accord avec le Bureau, procédé mardi 24 septembre au licenciement de la Directrice générale, Madame Coffinier, pour faute grave.

Cette décision des organes dirigeants de la Fondation, prise à regret, repose sur un double constat :

  • d’une part, les nombreuses marques d’opposition directe de la Directrice générale à leurs orientations et à leurs décisions, ont été la source de nombreux dysfonctionnements internes depuis plusieurs mois,
  • d’autre part, Madame Coffinier a enchaîné les prises de paroles médiatiques, destinées à faire pression sur les administrateurs comme sur les donateurs de la Fondation, au mépris des devoirs de sa fonction de Directrice générale d’une institution reconnue par l’État.

Les mérites passés ne peuvent, en aucun cas, excuser de tels agissements.

Lire la suite

Responsabilité Sociale de l’Entreprise

La Responsabilité sociale des entreprises s’est beaucoup développée ces dernières années et de nombreux moyens ont été déployés pour aider les entreprises dans leur démarche. La Fondation pour l’école s’engage à accompagner les entreprises qui souhaitent œuvrer pour le renouveau de l’éducation en France.

En retour de la mobilisation de votre entreprise pour l’éducation, la Fondation pour l’école s’engage à évaluer votre impact selon les critères de la RSE.

 

Impliquer les salariés

Composées d’hommes et de femmes désireux de donner du sens à leurs activités professionnelles, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à mobiliser leurs salariés pour des projets d’intérêt général et oeuvrer pour une société meilleure. Plusieurs moyens sont à la disposition des entreprises.

Mécénat de compétence

Le manque de temps n’est plus une excuse ! Tout salarié qui le souhaite peut consacrer du temps à aider une œuvre qui a du sens, grâce au mécénat de compétence. Cela consiste à mettre à disposition d’une association des collaborateurs sur leur temps de travail pour réaliser des actions d’intérêt général mobilisant ou non leurs compétences. Les avantages sont doubles : 1- ces mises à disposition peuvent être évaluées et donner lieu à un avantage fiscal ; et 2- cela s’intègre à la politique des ressources humaines de l’entreprise et contribuer au bien-être des salariés, donner du sens à leur travail. Si vous souhaitez le proposer au sein de votre entreprise, nous nous tenons à votre disposition !

Arrondi sur salaire

La Fondation pour l’école peut bénéficier du dispositif de l’Arrondi solidaire, qui offre la possibilité aux salariés de soutenir les actions de la Fondation, en réalisant chaque mois des micro-dons sur leur net à payer. Chaque don permet aux bienfaiteurs de bénéficier d’une réduction d’impôt. Pour le mettre en place au sein de votre entreprise, contactez-nous !

Engager une société 

Mécénat d’entreprise

Votre entreprise peut soutenir directement les actions de la Fondation pour l’école en réalisant un don à son profit. 60 % de chaque don est déductible directement de l’impôt sur les sociétés (le don étant pris en compte dans la limite de 0,05 % du chiffre d’affaires, le surplus étant reportable sur les cinq années suivantes).

Pour plus de précisions, vous pouvez consulter la fiche du site du service public en cliquant ici.

Devenez membres des Entrepreneurs pour l’éducation

Vous êtes entrepreneur et souhaitez œuvrer aux côtés de la Fondation pour l’école ? Rejoignez le Club des Entrepreneurs pour l’éducation !

Plus d’informations : contact@fondationpourlecole.org

Communiqué de presse

Mercredi 18 septembre 2019

113 écoles ouvertes à la rentrée 2019 :
les écoles indépendantes achèvent leur mue et
s’installent durablement dans le paysage éducatif français

 

Consciente de la nécessaire refonte de notre système éducatif, la société civile s’investit toujours plus dans la création d’établissements indépendants, afin d’offrir aux enfants des écoles adaptées à la diversité de leurs besoins.

113 écoles indépendantes ont encore ouvert leurs portes cette année [1], confirmant par-là la nécessité de leur contribution au paysage éducatif français. Plus de 60% d’entre elles sont des écoles du premier degré, 40% sont des collèges ou des lycées [2].

La France compte désormais 1530 établissements indépendants, répartis sur l’ensemble de son territoire [3].

Ces écoles s’appuient sur leurs facteurs-clés de succès historiques, qu’il s’agisse de classes à petits effectifs, de pédagogies adaptées à des problématiques éducatives spécifiques (élèves souffrant de troubles Dys, de handicap(s), ou ayant tout simplement besoin d’apprendre autrement), ou de leur capacité à s’ancrer au sein d’un territoire donné -notamment au cœur de la ruralité quand l’école publique y recule.

La liberté scolaire, garantie par la Constitution, est à la source de cette capacité d’expérimentation et d’adaptation des écoles indépendantes aux besoins du terrain.   

Lire la suite

Communiqué de presse

concernant la mise à pied conservatoire
et la procédure pouvant aboutir à un licenciement
de la Directrice générale de la Fondation pour l’école

Le Conseil d’administration de la Fondation pour l’école s’est prononcé le vendredi 6 septembre en faveur d’une procédure pouvant aboutir à un licenciement à l’encontre de la Directrice générale avec mise à pied conservatoire.

Cette mise à pied a été signifiée à la Directrice générale ce lundi 9 septembre.

Afin de respecter la confidentialité requise par la loi lors de ce type de procédure dont l’issue ne peut être présumée, la Fondation pour l’école ne s’exprimera pas avant qu’elle ne soit terminée.

Dans cette attente, la Fondation pour l’école a pris les dispositions nécessaires pour assurer la permanence de l’action de la Fondation et de son fonctionnement au service des écoles indépendantes, de leurs professeurs et des élèves de l’Institut Libre de Formation des Maitres (ILFM) et de l’Académie du Professorat.

Le Conseil d’administration remercie les amis et donateurs de la Fondation pour l’école pour leur implication fidèle et les marques d’attachement renouvelées aux activités et projets de la Fondation.


Contact Presse : Diane ROY – diane.roy@fondationpourlecole.org – 01 42 62 76 94 – 06 62 45 06 32


Téléchargez ce communiqué de presse

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Fondation pour l’école propose
plus de 70 formations aux établissements scolaires

Le Ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a fait de la formation des enseignants un des piliers de sa réforme. Tant la formation initiale que la formation continue sont à revoir. La France doit changer du tout au tout ses habitudes en matière de formation des professeurs.

Les évolutions proposées par le Ministre et préconisées par l’OCDE [1] font clairement écho au modèle de formation mis en place et perfectionné depuis 10 ans par la Fondation pour l’école : 2 ans en formation initiale sur le terrain [2], formation continue entre pairs [3], travaux pratiques en situation, tutorat [4], ouverture aux pédagogies permettant de prendre en compte les besoins éducatifs spécifiques : pédagogie de l’attention [5], prise en compte de la précocité et des troubles Dys [6], formation à l’autorité et à la gestion de classe [7], apprentissage des nouveaux programmes du collège et du lycée [8], etc.

Lire la suite

Le 3 juillet 2019, la première édition des Débats de la Fondation pour l’école accueillait Svénia Busson, spécialiste des Ed-Techs en France. Devant une salle pleine et interviewée par Anne Coffinier, Svénia Busson a pu aborder de nombreux sujets liés à la question du numérique dans l’éducation.

  1. Introduction de la soirée
  2. Utilisation des Edtechs (1/4) : Svenia Busson et l’expérience de l’Edtech Tour
  3. Utilisation (2/4) : Préconisations de Svenia Busson aux écoles
  4. Utilisation des Edtechs (3/4) : Encadrer l’utilisation du numérique par l’enfant
  5. Utilisation des Edtechs (4/4) : Le numérique et le développement de l’enfant
  6. Edtech et dyslexie
  7. Profs et numérique (1/4) : Liberté ou contrainte ?
  8. Profs et numérique (2/4) : Responsabilité et liberté pédagogique
  9. Profs et numérique (3/4) : Qu’est-ce qu’un bon professeur ?
  10. Profs et numérique (4/4) : Audace pédagogique et Education nationale
  11. Data et “droit à l’oubli” à l’école
  12. Conception et évaluation des Edtechs
  13. Ecole & Edtech : vers un programme d’enseignement unique ?
  14. Maintenir une approche critique face aux Edtechs
Lire la suite

L’école libre Sainte-Bernadette à Tarbes a été vue au JT de 20H00 de TF1. Pourquoi ? Parce que ses cours de mathématique ont fait le tour des réseaux sociaux, grâce à la méthode de son professeur, M. Capcarrère aux techniques éponymes si patriculières et spectaculaires.

 

 

 

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUN

La Fondation pour l’école renforce sa gouvernance et Espérance banlieues prend son envol

Paris, le 11/04/2019

 

Espérance banlieues (EB) devient autonome. Le réseau se développera désormais dans le cadre d’une organisation juridique totalement distincte de la Fondation pour l’école (FPE). Cette décision a été prise le 9 avril 2019 par le conseil d’administration de la FPE, en présence du commissaire du gouvernement, et approuvée par l’Association Réseau Espérance Banlieues (AREB).

Lire la suite

Vous êtes professeur d’histoire en collège ou lycée et vous hésitez à vous lancer dans une formation continue ?

L’Académie du Professorat vous offre un cours en accès libre pour que vous puissiez vous faire une idée de cette formation entre pairs, modulaire…. et au catalogue de Formiris ou de l’OPCA de votre établissemnent

Dans le cadre de son partenariat avec l’Académie du Professorat, Storiavoce met exceptionnellement en ligne l’intervention du professeur Jean-Louis Brunaux consacrée à La conquête romaine et à l’exemple gaulois.

Cette session du département histoire de l’Académie du Professorat a été enregistrée le 15 décembre 2018. L’Académie du professorat a pour vocation de créer un lien entre l’université et le monde du secondaire.

Chaque intervention recoupe donc les programmes du Collège et du Lycée et s’adresse aux professeurs d’histoire. Chaque session présente une période, une thématique et ses enjeux sous le format d’un entretien avec un chercheur spécialiste (55 minutes), de questions et d’échanges (10 minutes) et de présentation de supports de cours (10 minutes).

Rejoignez la prochaine session de l’Académie (programme ci-dessous) qui aura lieu à Saint-Jean-de-Passy le 23 mars prochain et qui aura pour thème l’Histoire médiévale. 

Pour vous inscrire, RDV sur le site de l’Académie du professorathttps://academieduprofessorat.org/

L’invité: Jean-Louis Brunaux est chercheur au CNRS (Laboratoire d’archéologie de l’ENS). Il a dirigé de nombreuses fouilles sur les sites gaulois de Picardie, à Gournay-sur-Aronde, Saint-Maur, La Chaussée-Tirancourt et Montmartin. Jean-Louis Brunaux a rédigé plusieurs monographies sur les résultats de ses recherches archéologiques et des ouvrages de synthèse. Il est l’auteur d’une monographie consacrée à Alésia (Gallimard, 2012) et il vient de publier Vercingétorix dans la collection biographies de chez Gallimard et Les Gaulois, Vérités et Légendes (Perrin, 2019).

Prochaine session le 23 mars, à Paris (XVIe arrondissement).

Intervenants :
Murielle GAUDE – Programme de 5e
– Le pouvoir et le sacré à l’époque médiévale.
– La place de la femme dans l’exercice du pouvoir
– La cour royale à l’époque médiévale

Sylvain GOUGUENHEIM – Nouveau programme de 2nde.
– Regards sur le christianisme latin et grec
– La question de la réforme grégorienne
– La transmission des savoir grecs en Europe

Lydwine SCORDIA – Programme de 5e
– Le pouvoir royal aux XII et XVe siècles
– Apogées et crises du pouvoir des Capétiens
– L’image médiévale dans l’enseignement