Actualités

A la rentrée 2016, ce ne sont pas moins de 93 nouveaux établissements scolaires (écoles maternelles et/ou élémentaires, collèges et lycées) qui ont ouvert leurs portes, soit 26 de plus que l’année dernière : une croissance du nombre d’établissements de 12 %, qui conforte et renforce un mouvement installé depuis plusieurs années : 7,5 % en 2014, 9,5 % en 2015.

Malgré une multiplication des obstacles administratifs rencontrés par les créateurs d’écoles, la vitalité du système scolaire indépendant est au rendez-vous. Les interrogations soulevées par la nouvelle réforme du collège, les difficultés éprouvées par l’enseignement public à trouver des solutions à la baisse du niveau général pointée par les classements PISA, donnent pleinement leur raison d’être aux écoles indépendantes qui explorent de nouvelles voies pédagogiques en conformité avec les attentes des parents.

Cette année :

annee
80 % des 93 nouveaux établissements créés sont non confessionnels.

Conformément aux tendances des années précédentes, la plupart des ouvertures concernent les écoles Montessori et les écoles d’inspiration écologique.

1 création sur 4 concerne un établissement du secondaire (collège ou lycée).

Le fort développement des écoles indépendantes, malgré la crise économique et les menaces de réforme de leur cadre juridique, est indéniablement une bonne nouvelle. Les enfants sont variés. Inutile de vouloir les couler dans un moule unique.

Ils ont besoin de pédagogies et de styles éducatifs différents. Faire réussir tous les enfants, en leur permettant de cultiver leurs atouts propres : telle est l’ambition des écoles indépendantes ! En 2016, nous n’avons pas besoin de clones mais d’hommes et de femmes accomplis, solidement enracinés dans notre culture française, et la tête dans les étoiles à inventer un monde de demain plus juste et plus responsable.

Les écoles indépendantes sont le cadre éducatif propice au développement de la créativité, de l’inventivité, de l’intégrité intellectuelle, de la générosité et du courage dont notre société a tant besoin.

Anne Coffinier, Directrice générale de la Fondation pour l’école

Les données présentées sont issues du recensement établi par l’association Créer son école, qui fournit un travail d’observatoire des créations d’établissements indépendants en France. Ce recensement ne se prononce pas sur la pertinence du projet pédagogique ni sur la vision anthropologique sous-jacente aux établissements. Les chiffres ne s’appliquent pas aux seules écoles soutenues par la Fondation pour l’école.

Méthodologie d’élaboration des statistiques disponible sur simple demande. Contacter Marie Dubrule marie.dubrule@essec.edu

carte

Pour mémoire :

  • La France compte en tout 886 établissements scolaires indépendants en activité
  • 3 établissements sur 5 sont non confessionnels
  • Plus de 60 000 élèves sont scolarisés dans les écoles indépendantes, soit 0,5 % des enfants relevant de l’instruction obligatoire
  • Comme les autres “independent schools” du monde, les écoles indépendantes françaises se caractérisent par la liberté de recrutement de leur corps professoral et la liberté de leur programme académique. En France, l’Etat ne participe pas au financement de ces écoles.

Fondation pour l’école

La Fondation pour l’école, fondation reconnue d’utilité publique fondée en 2008 et habilitée à héberger des fondations sous égide, a pour but de soutenir la rénovation du système éducatif français à travers le développement d’établissements scolaires indépendants et financièrement accessibles qui, dans le respect des principes de la Fondation et grâce à un niveau de transparence élevé, mettent leurs expériences innovantes à la disposition et au service de tous.
Pour en savoir plus : www.fondationpourlecole.org

Créer son école

Créer son école est une association d’intérêt général instituée en 2005 pour soutenir, accompagner et défendre les écoles indépendantes. Une équipe de juristes répond quotidiennement aux demandes des créateurs et directeurs d’écoles indépendantes.
Pour en savoir plus : www.creer-son-ecole.com

La Fondation pour l’école a organisé un colloque international au Palais du Luxembourg, le 2 juin 2010, sur le thème « Ecole : comment innover ? ».

Il cherchait à montrer dans quelle mesure l’autonomie renforcée ou complète des établissements scolaires était source de qualité des écoles à travers des exemples français et étrangers.

Programme

Mot d’accueil par Jean-Claude GAUDIN, vice-président du Sénat

Sondage inédit IFOP-FPE : sur les critères d’efficacité d’une école.
Présentation du sondage par Lionel Devic, avocat, et commentaires par Jean-Noël DUMONT, philosophe (Fondation pour l’école)

Situation de l’enseignement en France : Natacha POLONY, journaliste au Figaro, auteur de « Nos Enfants gâchés » (2005) et de « M(me) le président, si vous osiez… : 15 mesures pour sauver l’école » (2007)

Comparaisons internationales : performance éducative et autonomie des établissements scolaires

Mats GERDAU, membre du parlement suédois, porte-parole du parti conservateur (Moderaterna) pour l’enseignement

Andreas SCHLEICHER, conseiller spécial du secrétaire général de l’OCDE, chargé de la politique de l’éducation

Jean-Daniel NORDMANN, fondateur et directeur de l’école La Garanderie (Suisse)

L’autonomie de gestion des établissements en France

Daniel MALLET, inspecteur général honoraire de l’administration de l’Éducation nationale et de la Recherche, président du cercle Créer.
Huguette PEIRS, surintendante des Maisons d’éducation de la Légion d’honneur.
Gérard CHOMIER, inspecteur général de l’administration de l’Éducation et de la Recherche, ancien secrétaire général de la Mission laïque.

Conclusion par Anne COFFINIER, présidente de la Fondation pour l’école.