Actualités

Position de la Fondation pour l’école suite à la parution de l’article du magazine Marianne du 4 décembre 2019

La Fondation pour l’école récuse avec la plus grande fermeté les assertions et propos calomnieux contenus dans un article de l’hebdomadaire Marianne dans son numéro du 6 décembre 2019.

La Fondation pour l’école rappelle que ses instances compétentes ont instruit et examiné ces assertions et ont pu établir l’absence des malversations évoquées ; la Fondation souligne que ces différentes assertions, déjà diffusées par la presse voici entre six mois et un an, n’ont en dépit du dépôt d’une plainte, donné lieu à aucun développement judiciaire, la plainte ayant été classée sans suite.

L’usage systématique du conditionnel tout au long de l’article de Marianne souligne d’ailleurs la fragilité des éléments ainsi repris contre la Fondation et ses dirigeants.

La Fondation pour l’école attend avec sérénité le rapport de l’Inspection Générale de l’Administration (IGA), attendu pour le premier trimestre 2020.

Licenciement de la Directrice générale.

Mandaté par le Conseil d’administration de la Fondation pour l’école, son Président a, en plein accord avec le Bureau, procédé mardi 24 septembre au licenciement de la Directrice générale, Madame Coffinier, pour faute grave.

Cette décision des organes dirigeants de la Fondation, prise à regret, repose sur un double constat :

  • d’une part, les nombreuses marques d’opposition directe de la Directrice générale à leurs orientations et à leurs décisions, ont été la source de nombreux dysfonctionnements internes depuis plusieurs mois,
  • d’autre part, Madame Coffinier a enchaîné les prises de paroles médiatiques, destinées à faire pression sur les administrateurs comme sur les donateurs de la Fondation, au mépris des devoirs de sa fonction de Directrice générale d’une institution reconnue par l’État.

Les mérites passés ne peuvent, en aucun cas, excuser de tels agissements.

Lire la suite

Communiqué de presse

Mercredi 18 septembre 2019

113 écoles ouvertes à la rentrée 2019 :
les écoles indépendantes achèvent leur mue et
s’installent durablement dans le paysage éducatif français

 

Consciente de la nécessaire refonte de notre système éducatif, la société civile s’investit toujours plus dans la création d’établissements indépendants, afin d’offrir aux enfants des écoles adaptées à la diversité de leurs besoins.

113 écoles indépendantes ont encore ouvert leurs portes cette année [1], confirmant par-là la nécessité de leur contribution au paysage éducatif français. Plus de 60% d’entre elles sont des écoles du premier degré, 40% sont des collèges ou des lycées [2].

La France compte désormais 1530 établissements indépendants, répartis sur l’ensemble de son territoire [3].

Ces écoles s’appuient sur leurs facteurs-clés de succès historiques, qu’il s’agisse de classes à petits effectifs, de pédagogies adaptées à des problématiques éducatives spécifiques (élèves souffrant de troubles Dys, de handicap(s), ou ayant tout simplement besoin d’apprendre autrement), ou de leur capacité à s’ancrer au sein d’un territoire donné -notamment au cœur de la ruralité quand l’école publique y recule.

La liberté scolaire, garantie par la Constitution, est à la source de cette capacité d’expérimentation et d’adaptation des écoles indépendantes aux besoins du terrain.   

Lire la suite

Communiqué de presse

concernant la mise à pied conservatoire
et la procédure pouvant aboutir à un licenciement
de la Directrice générale de la Fondation pour l’école

Le Conseil d’administration de la Fondation pour l’école s’est prononcé le vendredi 6 septembre en faveur d’une procédure pouvant aboutir à un licenciement à l’encontre de la Directrice générale avec mise à pied conservatoire.

Cette mise à pied a été signifiée à la Directrice générale ce lundi 9 septembre.

Afin de respecter la confidentialité requise par la loi lors de ce type de procédure dont l’issue ne peut être présumée, la Fondation pour l’école ne s’exprimera pas avant qu’elle ne soit terminée.

Dans cette attente, la Fondation pour l’école a pris les dispositions nécessaires pour assurer la permanence de l’action de la Fondation et de son fonctionnement au service des écoles indépendantes, de leurs professeurs et des élèves de l’Institut Libre de Formation des Maitres (ILFM) et de l’Académie du Professorat.

Le Conseil d’administration remercie les amis et donateurs de la Fondation pour l’école pour leur implication fidèle et les marques d’attachement renouvelées aux activités et projets de la Fondation.


Contact Presse : Diane ROY – diane.roy@fondationpourlecole.org – 01 42 62 76 94 – 06 62 45 06 32


Téléchargez ce communiqué de presse

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

La Fondation pour l’école propose
plus de 70 formations aux établissements scolaires

Le Ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a fait de la formation des enseignants un des piliers de sa réforme. Tant la formation initiale que la formation continue sont à revoir. La France doit changer du tout au tout ses habitudes en matière de formation des professeurs.

Les évolutions proposées par le Ministre et préconisées par l’OCDE [1] font clairement écho au modèle de formation mis en place et perfectionné depuis 10 ans par la Fondation pour l’école : 2 ans en formation initiale sur le terrain [2], formation continue entre pairs [3], travaux pratiques en situation, tutorat [4], ouverture aux pédagogies permettant de prendre en compte les besoins éducatifs spécifiques : pédagogie de l’attention [5], prise en compte de la précocité et des troubles Dys [6], formation à l’autorité et à la gestion de classe [7], apprentissage des nouveaux programmes du collège et du lycée [8], etc.

Lire la suite

 

 

 

 

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUN

La Fondation pour l’école renforce sa gouvernance et Espérance banlieues prend son envol

Paris, le 11/04/2019

 

Espérance banlieues (EB) devient autonome. Le réseau se développera désormais dans le cadre d’une organisation juridique totalement distincte de la Fondation pour l’école (FPE). Cette décision a été prise le 9 avril 2019 par le conseil d’administration de la FPE, en présence du commissaire du gouvernement, et approuvée par l’Association Réseau Espérance Banlieues (AREB).

Lire la suite

Faites connaissance avec la Fondation pour l’école : quelle est notre mission ? Quelles sont nos actions ? Nos valeurs ? Nos projets ? Quelles garanties apportons-nous à nos donateurs ? Retrouvez nos chiffres-clés, nos objectifs et nos équipes en consultant notre Rapport d’Activités 2018 ci-dessous ou en le téléchargeant ici.

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
SUR LES DÉCLARATIONS DU MINISTRE J.M. BLANQUER
SUR LES ÉCOLES INDÉPENDANTES

Cliquez pour télécharger notre communiqué de presse

 

Invité par Jean-Jacques Bourdin sur BFM.TV le mardi 18 décembre 2018, le ministre Jean-Michel BLANQUER s’est laissé aller à un dérapage verbal, assimilant purement et simplement les écoles clandestines aux écoles hors contrat. Ce lapsus linguae a de quoi inquiéter, d’autant qu’il est accompagné de plusieurs propos très contestables.

1 – La Loi Gatel n’a aucun rapport avec la fermeture d’écoles clandestines :

L’école clandestine fermée à Marseille n’avait pas le statut d’école. C’était un regroupement informel d’enfants selon le ministre : cela n’a rien à voir avec une école hors contrat, dont le régime juridique d’ouverture et de contrôle est dûment prévu et encadré par la loi.

Contrairement aux affirmations du ministre, ce n’est donc pas sur la base juridique de la loi GATEL, adoptée en avril 2018 et visant au renforcement du contrôle des écoles hors contrat, que le ministre a pu faire fermer cette école de fait, mais sur la base de pouvoirs de police plus généraux, dont il disposait bien avant cette loi.

L’État a depuis toujours la possibilité de fermer ces écoles clandestines, pour autant qu’il en ait la volonté politique. Pourquoi avoir attendu si longtemps pour fermer l’école clandestine de Marseille ?

Lire la suite

Communiqué de presse

23 novembre 2018

Réforme du Baccalauréat :
Il y aura donc
2 baccalauréats différents en France en 2021 !

 

*Cliquez ici pour télécharger notre Communiqué de presse complet et ses annexes 

 

La réforme du Baccalauréat annoncée par le ministre Jean-Michel Blanquer repose essentiellement sur la mise en place d’un contrôle continu, comptant pour 40% de la note des lycéens pour cet examen national.

Or, l’arrêté du 16 juillet 2018 relatif aux modalités d’organisation du contrôle continu exclut les candidats scolarisés dans les établissements indépendants de ce futur dispositif.

Pour ces candidats, le contrôle continu est remplacé par 1 épreuve ponctuelle pour chaque enseignement concerné par le contrôle continu. Ces épreuves ponctuelles auront lieu « à la fin de  l’année de Terminale » (article 9 dudit arrêté).

Il en résulte diverses inégalités de traitement pour les élèves des écoles indépendantes, à la fois à l’égard de l’examen lui-même, mais aussi à l’égard de l’accès à l’enseignement supérieur.

Les 7 principales inégalités de la réforme du Baccalauréat pour les élèves des établissements indépendants* :

1.        100 % de la note du Bac sera constituée d’une épreuve finale pour les élèves des écoles indépendantes, contre seulement 60% pour les autres élèves (inégalité de traitement)

  1. 100% des épreuves auront désormais lieu en fin de Terminale pour les élèves des écoles indépendantes, contrairement aux autres élèves (hors français) : sur le même temps de préparation, les élèves des écoles indépendantes devront donc réviser beaucoup plus d’épreuves… (inégalité sur les conditions de préparation)
Lire la suite

Communiqué de presse

Protection des mineurs :
la Fondation pour l’école saisit officiellement
le Ministre de l’
éducation nationale
et la Ministre de la Justice

La Fondation pour l’école a saisi officiellement le Ministre de l’éducation nationale et la Ministre de la Justice afin que le niveau de protection des mineurs dans les écoles indépendantes, obtenu grâce à l’intervention de l’administration, soit égal au niveau de protection dont bénéficient les autres écoles.

Vous trouverez en cliquant ici la copie de la lettre de saisine de ces deux ministères par la Fondation pour l’école.

Lire la suite