Actualités

Depuis les annonces gouvernementales du 2 octobre 2020 concernant la lutte contre le séparatisme islamique, parmi lesquelles la possible suppression de l’Instruction En Famille hors raisons médicales, la Fondation pour l’école apporte son soutien aux acteurs de l’IEF de diverses manières :

  • conseil juridique lors de la rédaction des divers recours ;
  • dialogue avec le Ministère (des réunions sont programmées ce mois de novembre) ;
  • relais des communications des acteurs de l’IEF, afin de porter à la connaissance du plus grand nombre le bien fondé de cette liberté d’enseignement accordée aux familles par notre Constitution

A cet effet, la Fondation vous invite à prendre connaissance de CE TEXTE, rédigé par les acteurs de l’IEF et différents collectifs et l’intention du Conseil d’État. 

Près de 115000 personnes ont déjà signé la pétition soutenue par la Fondation ; n ‘hésitez pas à ajouter votre signature en cliquant ICI .

Lire la suite

La Fondation pour l’école était dans le magazine Parenthèse du mois de novembre 2020. Entre soutien aux écoles différentes, menaces sur la liberté d’enseignement, campagne de dons pour équiper les professeurs des écoles indépendantes de masques transparents, la Fondation était invitée à parler de ses activités et de ses projets.

Cliquez ci-dessous pour lire l’article ou téléchargez-le ICI pour le lire en format pdf. 

Lire la suite

https://static1.ozap.com/articles/7/58/80/37/@/4628002-logo-de-tv5-monde-opengraph_1200-4.jpg“On habitue les enfants à ne désirer que ce que l’ordinateur peut leur donner”

Les États généraux du numérique pour l’éducation qui auront lieu les 4 et 5 novembre 2020, ont déclenché une levée de boucliers de 26 associations qui dénoncent les effets délétères des écrans et du tout numérique à l’école.

Le ministère français de l’Éducation nationale a lancé en juin 2020 une consultation qui conduira à la tenue d’États généraux du numérique pour l’éducation, les 4 et 5 novembre prochain, à Poitiers. Des collectifs et associations opposés au “tout numérique à l’école” et d’alerte sur l’addiction aux écrans, ont écrit au ministre. Ils dénoncent une dérive en cours dans l’Éducation nationale. Entretien avec Catherine Lucquiaud, docteure en informatique et membre de l’Association contre l’utilitarisme et le numérique éducatifs.

Lire la suite

A l’occasion des Etats généraux du numérique en éducation du 5 novembre, la Fondation pour l’école lance un appel à la responsabilité de tous les directeurs d’établissements et leurs équipes éducatives, afin qu’un véritable débat, en conscience, ait lieu au sein de leur structure quant à l’usage des nouvelles technologie.

Ce débat, propre à chaque école, collège ou lycée, doit permettre de créer le dialogue entre professeurs, parents et élèves sur le numérique éducatif, et donner lieu à de véritables “Charte du numérique” au sein de chaque établissement.


Numérique  à l’école

L’appel de la Fondation  pour l’école à tous les établissements scolaires

1.

La Fondation pour l’école appelle chaque établissement scolaire indépendant à mener une réflexion approfondie sur la place qu’il souhaite donner aux nouvelles technologies.

Lire la suite

Le dernier Comité des dons de la Fondation a permis de répondre favorablement à 22 demandes de financement sur les 46 dossiers reçus.

Nous remercions nos bienfaiteurs pour leur aide généreuse, qui nous permet d’agir chaque jour sur le terrain au plus près des besoins des écoles. La confinement ayant durement impacté les revenus des familles donc l’équilibre financier des établissements, la Fondation a pu soutenir au cas par cas des écoles fragilisées par la crise de la Covid-19.

Quelques exemples concrets :

Écoles adaptées

  • L’école Les Didascalies, à Toulouse, engagée dans la lutte contre le décrochage scolaire, a reçu une subvention en soutien à la pérennité de l’établissement.
  • C’est également le cas de l’école Bienheureux Basile Moreau, qui accueille des enfants “extra-ordinaires” à Nyoiseau.
  • L’Etablissement Daniel, à Guebwiller dans l’Est a quant à lui reçu une aide permettant l’achat d’une yourte pour l’ouverture d’une classe adaptée aux enfants différents.
    Lire la suite

Le séparatisme islamiste fait une nouvelle victime : la liberté de l’enseignement

HOMESCHOOL

La logique de fond qui préside à la lutte contre le séparatisme inspire des mesures inadaptées au défi éducatif français et à la question de l’islam radical.

Le discours d’Emmanuel Macron aux Mureaux vendredi 2 octobre dernier ne donne-t-il pas raison à Michel Houellebecq ? Interrogé début mai par France Inter sur ce que serait le monde d’après le confinement, l’auteur de Soumission avait répondu que « nous ne nous réveillerons pas, après le confinement, dans un nouveau monde ; ce sera le même, en un peu pire ». Alors que le confinement a pu révéler aux familles les bienfaits de l’instruction à domicile pour certains enfants, le traitement par l’État de la question du développement de l’islam en France se traduit paradoxalement par l’annonce de nouvelles restrictions à la liberté de l’enseignement, et plus généralement, aux droits des parents, premiers éducateurs de leurs enfants (droits déjà écornés en 2019 par la loi Blanquer qui avait avancé à 3 ans — au lieu de 6 — l’âge de la scolarisation obligatoire).

Lire la suite

« Aucun terroriste islamiste n’est jamais sorti d’une école hors contrat »

Lionel Devic (Fondation pour l’école) « Aucun terroriste islamiste n’est jamais sorti d’une école hors contrat » [Interview]

Paru le 7 octobre 2020, propos recueillis par YV

Emmanuel Macron l’a annoncé la semaine dernière : sous prétexte de lutter contre le «séparatisme islamiste », ce dernier entend, via un projet de loi qui sera débattue à l’Assemblée nationale, interdire l’instruction en famille (l’école à la maison) et renforcer contrôles et brimades visant les écoles hors contrat.

En première ligne face à ces mesures qui vont frapper des Français qui n’entendent pas que l’Etat leur dicte de A à Z comment ils doivent instruire leurs enfants, Lionel DEVIC, président et co-fondateur de la Fondation pour l’école a répondu à nos questions.

Breizh-info.com : Pouvez vous vous présenter à nos lecteurs ?

Lionel DEVIC : J’ai l’honneur de présider, depuis 2010, la Fondation pour l’école, œuvre que nous avons fondée à quatre en 2006 ; elle a été reconnue d’utilité publique par l’Etat en 2008, au regard de son objet statutaire qui est « de susciter un renouveau éducatif en France en concourant à l’essor d’établissements libres ».
Depuis 2011, comme la Fondation de France ou l’Institut de France, la Fondation pour l’école est une fondation abritante qui accueille  11  fondations sous égide, qui œuvrent toutes dans le domaine de l’éducation, sur des axes spécifiques (la ruralité, les écoles maîtrisiennes, etc.).

Lire la suite


Loi contre le « séparatisme » : Macron s’en prend à la liberté scolaire

Pour répondre à la menace de partition politique et culturelle islamiste, Emmanuel Macron revient à nouveau sur les droits des citoyens en attaquant de front la liberté scolaire, mais aussi celle d’association et de religion.

Article paru le 3 octobre 2020 (ici), par Frédéric Mas.

Dans un discours prononcé aux Mureaux ce vendredi 2 octobre, le président de la République Emmanuel Macron a présenté les grandes lignes de son projet de loi sur le séparatisme. Parmi ses propositions phares, il propose de limiter strictement l’école à la maison, et de rendre obligatoire la scolarisation dès 3 ans.

« Chaque mois des préfets ferment des écoles illégales, souvent administrées par des extrémistes religieux. » a asséné le président de la République pour justifier l’extension du domaine de l’éducation cornaquée par l’État.

Pour Lionel Devic, président de la Fondation pour l’école, la mesure est « inquiétante », elle est même une « atteinte importante » qui concerne la liberté de l’enseignement en France.

Lire la suite

Communiqué de presse

Vendredi 2 octobre 2020

(télécharger le communiqué et ses annexes relatives
aux mesures de contrôle et aux sanctions déjà applicables aux écoles hors contrat et à l’IEF)

La Fondation pour l’école prend acte des mesures annoncées contre le séparatisme islamique et fait état de sa vive inquiétude quant au respect de la Constitution

La Fondation pour l’école prend acte des mesures annoncées ce matin par le Président Emmanuel Macron dans le cadre de la lutte contre l’islamisme radical.

S’agissant des écoles indépendantes (hors contrat), elle rappelle que les dispositions votées en 2018 dans le cadre de la Loi Gatel ont déjà considérablement renforcé et sécurisé le contrôle des écoles indépendantes au moment de leur création et pendant leur fonctionnement, mais aussi sur les questions de leur financement et du parcours de leurs enseignants évoquées ce matin.

Elle rappelle également qu’avant l’annonce de nouvelles mesures, une application plus stricte des importants dispositifs de contrôle existants, vis-à-vis des établissements comme vis-à-vis des parents, aurait d’abord été souhaitable (cf. annexes).

La Fondation pour l’école rappelle que les écoles indépendantes, qui sont des structures reconnues par l’État, ont toujours fait preuve de la plus grande coopération en se soumettant à la multiplicité des contrôles et des inspections qui leur est imposée, plus fréquentes que dans les établissements publics.

Lire la suite

Le nouveau Conseil d’évaluation de l’école, installé en juin, vise le développement d’une « culture de l’évaluation » à l’école. La tribune parue à ce propos dans Le Monde de l’Education le 8 septembre 2020 (lire en ligne ou en pdf), signé par  Roger-François Gauthier, ancien inspecteur général, et Stéphane Foin, professeur agrégé, a le grand mérite de souligner que l’activité scolaire est éligible à la mesure de sa « qualité ».

L’évaluation des écoles apparaît plus en plus comme une nécessité. Il est sain en effet que les parties prenantes des écoles, et en premier lieu les familles, aient une idée aussi « objective » et transparente que possible des « performances » de l’établissement dans lequel ils ont ou envisagent d’inscrire leurs enfants.

Il s’agit de leur « prouver » que l’établissement répond vraiment à leurs attentes ; autrement dit qu’il tient ses promesses. Mais quelles promesses ? Cela suppose en premier lieu qu’un projet d’établissement existe, qu’il ait été clairement exposé aux parents, aux enseignants et à la direction et que tous y adhèrent. C’est là que sont précisés les objectifs dont nos auteurs rappellent à juste titre qu’ils ne se limitent pas aux résultats scolaires. Ce n’est que sur la base de ces critères que la « satisfaction » de tous pourra se mesurer.

Bien consciente de ces enjeux, la Fondation pour l’école a développé depuis dix ans la méthode Qualité Gabriel©, composée d’un référentiel type et de modules de formation à destination des écoles et de leurs équipes. Ce sont près de soixante-dix écoles indépendantes dont les équipes sont aujourd’hui formées et mettent en œuvre dans leur établissement un système qualité.

Lire la suite