Blog

P1040583

P1040583Apolline Guillemot, 22 ans, maîtresse de CE1 à l’école des Sarments de Carcassonne, témoigne avec enthousiasme sur la formation reçue à l’Institut Libre de Formation des Maîtres.

Après sa prépa littéraire, cette jeune Bretonne s’inscrit dans un master de sciences de l’éducation qu’elle délaisse rapidement faute de pratique.
Elle prend alors une année de réflexion à Budapest et découvre l’ILFM sur Internet : « Cela correspondait exactement ce que je cherchais, un cadre qui valorise l’excellence et surtout des stages qui rassurent avant de prendre une classe. » Apolline expérimente ainsi successivement l’ambiance du cours Hattemer, le primaire de Saint-Jean-de-Passy, une école américaine à Washington et l’école Pascal à Paris.
« Une maîtresse de CP m’a particulièrement marquée par sa bonne humeur et sa bienveillance envers les élèves. Elle leur apprenait à travailler sans se montrer trop stricte. Aux États-Unis, j’ai trouvé le professeur trop laxiste. Cela m’a montré ce que je ne voulais pas dans ma classe ! La vie associative est très riche là-bas. »
Aujourd’hui, forte de cette première année de formation, Apolline travaille comme maîtresse de CE1 dans l’école des Sarments de Carcassonne : « Je voulais un établissement non-confessionnel qui ne pratique pas de pédagogie particulière. Le directeur a accepté ma candidature spontanée. J’ai cinq élèves et cela se passe très bien. Chaque semaine, j’appelle ma tutrice pour faire un point. »
Salariée, elle continue de se rendre régulièrement à l’ILFM afin de suivre la deuxième partie de sa formation : « Maintenant, les cours me semblent beaucoup moins flous. Je peux appliquer ce que j’apprends dans ma classe. Les échanges avec les autres étudiants sont aussi très importants pour moi. Cela me donne envie de lancer de nouveaux projets. »

L.S.G.

Facebook

Twitter

Youtube